Arrivé à la tête de la sélection allemande en juillet 2006, Joachim Löw vit sa dernière compétition avec la Mannschaft, lui qui sera remplacé par l’ex-entraîneur munichois Hansi Flick à l’issue de ce championnat d’Europe. Une épreuve continentale que les Allemands débutent mardi soir (21h) à Munich par un choc très attendu face aux champions du monde français. Et si les hommes de Didier Deschamps ont les faveurs des pronostics, Löw s’est montré particulièrement confiant à la veille de ce duel entre les deux derniers vainqueurs du Mondial.

« Tout le monde a faim de succès »

« On sent une tension positive avant ce tournoi. Ce matin en montant dans le bus, je me suis dit : « Enfin, c’est parti ». On a senti pendant les entraînements que les choses se mettaient en place petit à petit. L’important contre la France, ce sera de montrer ce qu’on a déjà montré pendant la préparation : de l’ambition, accepter les duels et les gagner. J’ai une bonne sensation. L’état d’esprit de l’équipe est excellent, tout le monde a faim de succès », a-t-il ainsi déclaré en conférence de presse.

« Nous avons aussi beaucoup de qualité »

Celui qui a rappelé Thomas Müller et Mats Hummels en sélection, après les avoir exclus deux ans plus tôt, est donc satisfait de son groupe. Même s’il méfie, évidemment, de la puissance de frappe offensive des Tricolores, qui comptent aussi sur un revenant, Karim Benzema, plus appelé en équipe de France depuis octobre 2015 et qui forme un impressionnant trio avec Antoine Griezmann et Kylian Mbappé. « Nous aussi nous avons beaucoup de qualité dans notre équipe. Je pense que nous avons un très bon mélange. Mais on doit avoir tous les joueurs à l’œil, ils sont tous capables de marquer un but« , a tout de même rappelé Löw.