Olivier Giroud avait le sourire mardi soir au Stade de France, après avoir inscrit un doublé face à la Bulgarie (3-0) lors du dernier match de préparation des Bleus avant le championnat d’Europe (11 juin-11 juillet). Un doublé qui lui permet de compter désormais 46 buts, et de pointer à seulement cinq longueurs de Thierry Henry, meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France avec 51 réalisations. Mais il a vite perdu son sourire en zone d’interview, quand on lui a fait remarquer qu’il s’était d’abord montré « discret » après avoir remplacé Karim Benzema, victime d’une béquille, à quelques minutes de la pause.

Mbappé jouait plus avec Benzema

« Discret parce que des fois, on fait des courses mais les ballons n’arrivent pas, a-t-il ainsi confié au micro de La chaîne L’Equipe. Après, je ne prétends pas faire toujours les bons appels mais je me suis évertué à donner des solutions dans la surface. Pour le coup, avec deux bons ballons de Ben (Pavard) et de Wissam (Ben Yedder), j’ai pu bien finir mais on aurait pu marquer plus de buts si on avait été plus efficaces. » Une critique à peine voilée à destination de Kylian Mbappé, qui a souvent cherché Benzema en première période, mais beaucoup moins Giroud ensuite. Et ce dernier, même s’il assure n’avoir « aucune amertume », a donc semblé regretter les excès d’individualisme de son jeune coéquipier, sans le nommer.

Deschamps : « Il ne faut pas stigmatiser Kylian »

Et on ne sait pas si Didier Deschamps a eu vent de cette sortie, mais le sélectionneur est revenu s’exprimer au micro de la même chaîne pour tenter de désamorcer cette polémique. « Si les ballons arrivaient à chaque fois sur les appels… Ça peut arriver, c’est peut-être la vérité certaines fois comme quand la passe ne vient pas ou le mouvement ne vient pas, mais il ne faut pas stigmatiser Kylian ou qui que soit« , a lâché le champion du monde 1998, qui se serait sans doute bien passé de cet épisode.